La Coalition canadienne des politiques sur les drogues applaudit l’adoption d’une résolution lors de la convention annuelle du NPD de C.-B. qui soutient la décriminalisation des drogues et un approvisionnement sécuritaire des opioïdes

VANCOUVER, C.-B.— Ce week-end, lors du congrès annuel du NPD à Victoria, les membres ont adopté unanimement une résolution importante exigeant la décriminalisation de la possession personnelle de drogues et un plus grand financement et appui à la distribution de formes légales et sécuritaires d’opioïdes. Il s’agit d’une déclaration importante et sans précédent faite par les membres du NPD provincial, soulignant le besoin urgent d’agir pour sauver des vies dans toute la province.

« C’est une bonne nouvelle et cela montre que les membres du NPD sont très conscients des mesures à prendre », a déclaré Donald MacPherson, directeur exécutif de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues. « Notre question est donc maintenant : quand verrons-nous des actions sur ces problèmes? »

« Chaque jour, quatre personnes continuent de mourir en Colombie-Britannique à cause de la distribution de drogues toxiques, et il faut agir maintenant. »

~Donald MacPherson, Coalition canadienne des politiques sur les drogues

La résolution augmente la pression sur le gouvernement provincial pour qu’il agisse immédiatement et apporte les réformes nécessaires pour sauver des vies, à la manière des libéraux de la C.-B. qui ont déclaré une urgence de santé publique en 2016, permettant l’ouverture de sites de prévention de surdose dans toute la province.

La requête a été présentée par au moins dix associations de circonscription et syndicats qui demandent des changements vitaux aux lois en matière de drogues qui criminalisent à présent la consommation de substances et les personnes qui en consomment — ce qui contribue au nombre catastrophique de morts en Colombie- Britannique et au Canada en général. Au mois de juin dernier, la Coalition canadienne des politiques sur les drogues, ainsi que des organisations alliées,

ont poussé le gouvernement à modifier la loi sur la police afin de décriminaliser la possession personnelle de drogues. Des appels similaires ont été lancés par les autorités de santé de la province, notamment par le Dr Bonnie Henry qui, dans un long rapport (version anglaise), a souligné l’urgence de la décriminalisation. « Le régime de réglementation actuel de la politique des drogues basée sur la prohibition et la criminalisation ne fait pas grand- chose pour traiter les méfaits liés à la consommation de substances, mais soutient plutôt une augmentation des méfaits sociaux et sanitaires, une augmentation de la puissance des drogues illégales, ainsi qu’une augmentation de l’utilisation dangereuse des drogues, de la stigmatisation, de la honte et de la discrimination », a-t-elle écrit.

Nous sommes satisfaits de cet engagement affirmé de passer à une approche des politiques sur les drogues qui soit fondée sur la santé publique et sur les preuves et de se détourner d’une approche punitive de la criminalité. Par ailleurs, on espère que le gouvernement provincial écoutera les souhaits de ses membres quant à cette question, lesquels ont été exprimés sans équivoque ce week-end.

Depuis 2016, 4375 personnes sont mortes de causes liées aux opioïdes en Colombie-Britannique.

Contact

Peter Kim
Responsable de la communication stratégique
Coalition canadienne des politiques sur les drogues
[email protected]
778-782-8217

Télécharger

– 30 –

À propos de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues

La Coalition canadienne des politiques sur les drogues (CCPD) est une coalition de 70 organisations et de 3 000 individus travaillant à soutenir le développement d’une politique progressive en matière de drogues, fondée sur la science, guidée par des principes de santé publique et respectueuse des droits de l’homme. La CCPD fonctionne au sein de l’université Simon Fraser, dans le Centre de recherche appliquée en santé mentale et en toxicomanie. Le CCPD vise à inclure les personnes qui consomment des drogues et celles qui sont victimes de la lutte contre la drogue dans le mouvement vers une société canadienne plus saine, sans stigmatisation et sans exclusion sociale.

About Peter Kim

Director of Communications and Digital Engagement, Canadian Drug Policy Coalition