Le décompte des 10 meilleurs moments de 2013 en matière de politiques sur les drogues

Quelle année incroyable. Les litiges, les règlementations juridiques, les dates anniversaires, les confessions, les personnes en haut lieu qui discutent de leur consommation de drogue et de leadership politique, ont fait les manchettes. Nous avons publié le rapport qui est la pierre angulaire de notre démarche ; Se rendre au lendemain. Et de façon globale, il y a du changement au niveau des politiques sur les drogues. Il est facile de voir que l’ancien régime international, qui a rendu taboue toute discussion portant sur les alternatives à la guerre contre les drogues depuis plus de quarante ans, s’effrite. Les pays se penchent désormais sur des approches moins punitives envers les toxicomanes et se concentrent sur les acteurs violents dans nos communautés. Une meilleure politique sur les drogues est possible et nous travaillons à la bâtir, mais nous avons besoin de votre aide.

donate1Songez à faire un don pour soutenir le travail de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues. L’un de nos généreux donateurs a accepté de doubler tous les dons faits jusqu’au 31 décembre. Nous vous prions donc de passer à l’action dès maintenant et de
cliquer ici pour faire un don.


Nous vous souhaitons à tous un joyeux temps des Fêtes, et vous adressons nos meilleurs vœux de bonheur et de prospérité pour la nouvelle année.

 


Allons-y ! Voici le décompte des 10 meilleurs moments de 2013 en matière de politiques sur les drogues

10. L’organisation des États Américains (OEA) entame la discussion continentale sur les approches alternatives au problème de la drogue aux Amériques

banner[Les Amériques] En mai, l’OEA a publié deux rapports sur le problème de la drogue aux Amériques. Inspirés par le débat passionné sur les politiques sur les drogues du Sommet des Amériques en 2012, ces rapports traitent de l’étendue du problème de la drogue sur le continent. Les rapports proposent un ensemble de scénarios visant à réduire la violence liée au trafic de la drogue, ainsi que les méfaits causés par la toxicomanie, au cours des 15 prochaines années. Nous avons participé à la création de ces scénarios, en collaboration avec 46 autres experts en matière de politiques sur les drogues, provenant des quatre coins du continent. Nous félicitons l’OEA du leadership dont ils ont fait preuve en faisant avancer le débat sur les solutions alternatives. Ils ont officialisé les échanges qui avaient déjà lieu. Au niveau international, ils ont eu le courage de demander : Existe-t-il une meilleure façon de réduire les méfaits liés au commerce illégal des drogues sur le continent et de mieux protéger les toxicomanes contre les maladies, la dépendance et les surdoses mortelles?

#9. Le Canada met en oeuvre des peines minimales obligatoires pour les infractions liées aux drogues, au moment même où le ministre de la Justice des États-Unis qualifie de telles pratiques et politiques de « dysfonctionnelles »

prison[Canada] Dans son allocution devant l’Association du Barreau Américain en août dernier, le secrétaire à la Justice des États-Unis, M. Eric Holder a qualifié les peines minimales obligatoires de «draconiennes» et a demandé au Congrès de réformer ce système qui n’est pas digne de respect. “Lorsque ces lois sont appliquées sans discernement, elles vont à l’encontre de la sécurité publique. Ces lois, ainsi que certaines priorités que nous avons établies en ce qui concerne l’application de ces lois, ont un effet déstabilisateur sur les collectivités qu’elles touchent, plus particulièrement les personnes pauvres et de couleur. Lorsqu’appliquées de façon irréfléchie, de telles lois sont improductives”. Félicitations à Holder et à son équipe pour avoir pris l’initiative de mettre fin à ces absurdités. Pendant ce temps, au Canada

8. Insite célèbre son 10ième anniversaire, 2 millions d’injections et aucun décès

insite[Canada] En septembre, Insite, le premier site d’injection supervisée autorisé au Canada, a célébré ses 10 ans au service de la collectivité du Downtown Eastside à Vancouver. 10 ans, 2 millions de visites et aucun décès. Que dire de plus ? Bravo à la PHS Community Services Society, à la Vancouver Coastal Health Authority, à la Ville de Vancouver, au gouvernement de la Colombie Britannique, au réseau des consommateurs de drogue de la région de Vancouver (VANDU) et aux citoyens de la Colombie Britannique, pour soutenir cette solution innovatrice en matière de soins de santé, qui permet de sauver des vies. Où se trouvent donc les autres sites au Canada ?

7. Le gouvernement fédéral canadien continue à contrecarrer les programmes de réduction des méfaits permettant de sauver des vies

parliment[Canada] Pour des raisons qui nous échappent, il est clair que le gouvernement fédéral fait tout en son pouvoir pour empêcher l’expansion de services qui permettent de sauver des vies. Le Projet de loi C -65 (rebaptisé Projet C-2), le soit-disant Projet de Loi sur le respect des collectivités, énonce 26 exigences supplémentaires auxquelles le prochain site d’injection supervisée devra répondre avant de recevoir l’approbation du Ministre fédéral de la santé. Le Projet de loi C-2 est une autre mesure visant à entraver l’expansion des services permettant de sauver les vies et d’améliorer le destin des toxicomanes. Compte tenu de la montagne de recherches revues par des pairs démontrant l’effet positif des sites d’injection, et de la décision unanime de la Cour Suprême du Canada en faveur d’Insite, nous sommes en droit de nous demander quel est l’objectif réel du gouvernement fédéral ? Nous continuerons à militer en faveur de l’expansion de tels programmes au Canada.

6. Les ONG canadiennes intentent des poursuites contre le gouvernement fédéral en raison de l’absence de programmes d’échange de seringues en milieu carcéral

syringe[Canada] Le 25 septembre 2012, l’ancien détenu fédéral Steve Simons, le Réseau juridique canadien VIH/sida, le Réseau d’action et de soutien des prisonniers et prisonnières vivant avec le sida, le Réseau canadien autochtone du sida et le Réseau canadien d’info-traitements sida ont engagé une action en justice auprès de la Cour Supérieure de l’Ontario, alléguant que le gouvernement fédéral viole les droits des prisonniers en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés, en omettant d’assurer l’accès à des seringues stériles en prison. Conséquemment, les taux d’infection au VIH et au VHC sont respectivement 15 et 39 fois plus élevés dans les prisons canadiennes que dans d’ensemble de la population. Pour obtenir plus d’informations sur cette affaire, consultez le site www.prisonhealthnow.ca et pour en savoir plus au sujet du prochain forum spécial ouvert au public à ce sujet, voir :www.facebook.com/events/233425186819563/?previousaction=join&source=1

5. Les états de Washington du Colorado mettent en oeuvre des systèmes de réglementation permettant la production et la vente de cannabis aux adultes

canabbis[Etats-Unis] En octobre dernier, la Régie des alcools de l’État de Washington a adopté des règles permettant la mise en oeuvre d’un marché réglementé du cannabis pour les consommateurs adultes. Ces règles servent de base au marché de la consommation de cannabis par les adultes, récemment mis en place dans l’État de Washington, et sont le fruit de 10 mois de recherche et de participation publique. Les électeurs de l’état ont voté en faveur de la légalisation du cannabis en novembre 2012. Au moment de l’impression, le Colorado met également en application son propre système réglementaire.

4. Providence Health Care et la PIVOT Legal Society intentent des poursuites à l’encontre du gouvernement fédéral, en ce qui concerne les droits d’accès particuliers à la diacétylmorphine.

salome[Canada] –  Developing policy through the courts is not advised but there comes a time when it is the only way to get things done. On November 13th Providence Health Care, PIVOT Legal Society and five patients in the SALOME clinical trial launched a constitutional challenge in the wake of the federal government’s decision to prohibit the pres[Canada] Il est déconseillé d’élaborer des politiques par voie judiciaire, mail il arrive parfois que ce soit le seul moyen d’accomplir quelque chose. Le 13 novembre dernier, Providence Health Care, la PIVOT Legal Society et cinq patients prenant part à l’essai clinique SALOME, ont intenté une contestation constitutionnelle suite à la décision du gouvernement fédéral d’interdire la prescription de la diacétylmorphine (héroïne) aux personnes souffrant de dépendances chroniques. La Présidente de Providence Health Care, Mme. Dianne Doyle , a annoncé la poursuite en justice, dans le but de renverser la décision prise par la ministre fédérale de la santé, Mme. Rona Ambrose, interdisant aux médecins de prescrire de l’héroïne aux patients souffrant de dépendance grave à l’héroïne, dans le cadre de leur traitement. Le « traitement à la diacétylmorphine, ou le traitement de prescription médicale d’héroïne, est une solution de traitement éprouvée, » déclare Doyle. Pourquoi le Canada n’accorde-t-il pas une plus grande priorité au traitement de la toxicomanie ?

3. L’Uruguay passe à l’histoire en devenant le premier pays au monde à légaliser la production, la vente et l’utilisation du cannabis par les consommateurs adultes

Uruguay[Uruguay] Le gagnant du prix 2013 du leadership en matière de politiques sur les drogues est clair. Le Président de l’Uruguay, M. Jos Mujica, remporte haut la main pour la persistance dont il a fait preuve, malgré une forte opposition à la mise en place de mesures législatives avant-gardistes créant le premier marché réglementé national du cannabis au niveau mondial, marché qui sera sous contrôle public. Le 10 décembre, le Sénat uruguayan a adopté un projet de loi mettant en oeuvre un cadre règlementaire pour le cannabis. Lorsqu’on lui a demandé comment il savait avec autant de clarté qu’une telle approche devait être adoptée, Mujica a répondu : « L’approche traditionnelle n’a pas fonctionné. Il fallait bien qu’un pays soit le premier à adopter cette solution. »

2. Sensible BC propose un amendement novateur à la Loi sur la police de la Colombie Britannique, en faveur du relâchement de l’application de la loi en matière de possession de petites quantités de marijuana

sensible[Canada] Toutes nos félicitations à Sensible BC pour leur campagne novatrice et créative visant à réduire les méfaits causés par la criminalisation de la possession de cannabis cette année. La partie n’est pas encore gagnée, mais vous vous êtes bien fait comprendre et avez tracé les prochaines étapes du parcours vers le changement inévitable des politiques sur le cannabis au Canada. Le 9 décembre 2013 marque le dernier jour de la campagne de 90 jours de Sensible BC, qui a permis de recueillir 200 000 signatures d’électeurs de la Colombie Britannique. Ces électeurs étaient en faveur de la décriminalisation et de la réglementation de la marijuana. Cette mesure législative intitulée Sensible Policing Act est un amendement la Loi sur la police de la Colombie Britannique, qui décourage l’utilisation de toute ressource policière, y compris les heures de travail des officiers de police, pour fins d’investigation, de dépistage, de saisie, de citation, d’arrestation ou de détention liés à la possession simple de cannabis. Essentiellement, si cette mesure est adoptée, elle permettrait de décriminaliser la possession de cannabis en Colombie Britannique, sans avoir à modifier la loi fédérale. À la fin de la campagne, plus de 4 500 bénévolesrecueillaient des signatures, d’un bout à l’autre de la province. Nous les remercions tous de travailler à la mise sur pied de meilleures politiques sur les drogues en Colombie Britannique et au Canada.

et roulement de tambour…. …. …. Le numéro 1 au palmarès des politiques sur les drogues en 2013

1. Les canadiens discutent ouvertement de la toxicomanie

12[Canada] Il semble que durant toute l’année, les canadiens on discuté ouvertement de la question de la consommation de drogues, grâce à des hommes politiques tels que le chef libéral Justin Trudeau, ainsi que Rob Ford, le maire de Toronto. Voilà donc, à notre avis, le moment le plus important de l’année en matière de politiques sur les drogues. Justin reconnaît avoir récemment fumé du cannabis, même en sa qualité de député siégeant. Rob Ford – Bon, sans trop entrer dans les détails, il a reconnu avoir fumé, « beaucoup de cannabis » et consommé du crack de cocaïne. Les canadiens en ont rajouté. Ils ont fait des reproches, couvert de honte, fait preuve de compassion, argumenté, dénigré, réfléchi à leurs propres problèmes de consommation de drogues, ont rassemblé des experts en matière de dépendance sur les émissions d’entretiens télévisés, et ont généralement démontré toute la gamme de réactions que les toxicomanes éprouvent à tous les jours, du meilleur au plus mauvais.

C’est un moment historique pour le Canada. Notre problème en matière de politiques sur les drogues est désormais évident. En janvier, avant que toutes les résolutions du Nouvel An ne deviennent des sujets de second plan, joignez-vous à nous et à nos partenaires d’un bout à l’autre du pays, pour accélérer le débat sur l’avenir des drogues et des politiques sur les drogues au pays. Demeurez à l’affût de toutes les occasions de vous impliquer qui s’offriront à vous.


Aidez-nous s’il vous plaît à poursuivre notre travail en faisant un don unique ou un don mensuel à la CCPD. donate1


footer

Donald MacPherson

About Donald MacPherson

Donald MacPherson is the Executive Director of the Canadian Drug Policy Coalition and one of Canada’s leading figures in drug policy. In 2000 he published Vancouver’s groundbreaking Four Pillars Drug Strategy that precipitated a broad public discussion on issues related to addiction.

Sign up for latest news and updates

OPEN LETTER: International Narcotics Control Board must call... June 27, 2019

Download Open Letter   “Executions for drug offences are prohibited under international human rights law, as drug offences do not meet the threshold of ‘most serious crimes’ to which Article…

Opioid-related deaths in Canada: 11,577 lives lost through... June 19, 2019

(Interactive map) Source: “The opioid crisis has affected every part of the country, but some provinces and territories have been impacted more than others. According to data reported as of…

OPEN LETTER: Calling on Minister of Public Safety... June 11, 2019

Download Open Letter   “Your ministry and the Province bear responsibility to ensure the health and safety of people who use drugs. People continue to die as a result of…

A Roadmap for Canada’s Drug Policy Future: The... June 4, 2019

The first steps for systemic change are usually the hardest. But thanks to an international community of experts, including and especially those with lived expertise on the frontlines of Canada’s…

FOR IMMEDIATE RELEASE: Donald MacPherson, Canadian Drug Policy... June 1, 2019

Vancouver, BC—The BC Centre on Substance Use (BCCSU) has awarded drug policy advocate, Donald MacPherson, with a Lifetime Achievement Award for his dedication to public health, human rights, and drug…

MEDIA ADVISORY: Public forum to look at models... May 6, 2019

Going beyond decriminalization and envisioning a post-prohibition Canada where substances are legal and regulated What: Community forum featuring an international panel of experts on drug policy and experts with lived…