Médicaments psychédéliques : retour vers le futur

La communauté scientifique et la société en général s’intéressent de plus en plus aux utilisations bénéfiques des drogues psychédéliques.

L’article intitulé « Psychedelic medicine: a re-emerging therapeutic paradigm », paru dans le Journal de l’Association médicale canadienne du 8 septembre 2015, fait état d’une recrudescence de l’intérêt pour l’étude des bienfaits de l’utilisation de substances psychédéliques dans le traitement de diverses affections, notamment le trouble de stress post-traumatique (TSPT), l’anxiété, les dépendances et la dépression. Ce type d’intervention thérapeutique connaît une résurgence, après la déclaration par Richard Nixon d’une guerre aux drogues, en 1972, qui a pratiquement relégué aux oubliettes toute exploration des bienfaits potentiels des substances psychédéliques en contexte thérapeutique – dont certaines études avaient été amorcées dans les années 1950 –, et conduit à l’épuisement des fonds pour la recherche et à ce que les sommités médicales suivent les attitudes politiques prédominantes à l’égard de cette catégorie de drogues.

Depuis quelques années, la communauté scientifique et la société en général s’intéressent de plus en plus aux bienfaits des psychédéliques, à l’heure où une nouvelle génération s’ouvre à l’exploration du potentiel pour le développement humain de substances comme l’ayahuasca, la psilocybine, le LSD et le MDMA, pour n’en nommer que quelques-unes. Des cabinets de thérapeutes jusqu’aux festivals de musique en passant par la jungle amazonienne, un mouvement prend forme pour l’exploration des psychédéliques en contexte thérapeutique formel et informel. Cela offre aux gouvernements, aux scientifiques et aux communautés de réelles occasions de développer des politiques pour protéger les consommateurs, faciliter la recherche et créer des approches de rechange pour ces drogues. Au lieu d’encourager la criminalisation et de nier les bienfaits possibles de l’utilisation prudente de psychédéliques, les gouvernements devraient envisager des façons d’optimiser les bienfaits potentiels de ces substances pour les individus et les communautés.

Les utilisations thérapeutiques et religieuses de substances psychédéliques sont des précurseurs de longue date de nos connaissances scientifiques; diverses cultures, dans le monde, utilisent depuis des milliers d’années des substances d’origine naturelle à des fins cérémoniales ou de guérison traditionnelle. La résurgence d’études scientifiques et d’essais cliniques pourrait générer des connaissances propices à de nouvelles approches thérapeutiques qui seraient un complément bienvenu à la gamme limitée des traitements actuels en matière de santé mentale et de dépendance. De fait, de nouvelles données scientifiques sur les psychédéliques révèlent qu’ils pourraient être plus efficaces, cliniquement et économiquement, que les options existantes de traitement pharmaceutique et psychothérapeutique.

Priorités pour l’action :

  • Le gouvernement fédéral devrait faire en sorte que les substances psychédéliques qui s’avèrent prometteuses (p. ex., le LSD, la psilocybine, le MDMA) pour traiter des affections comme le syndrome de stress post-traumatique, la dépendance et d’autres troubles de santé mentale soient retirées de l’Annexe J de la Loi sur les aliments et drogues afin qu’elles puissent être utilisées facilement dans la pratique clinique à des fins de recherche scientifique ultérieure pour mesurer adéquatement leur potentiel médical et thérapeutique.
  • Le gouvernement fédéral devrait collaborer avec les églises Sainto Daime et União de Vegetal ainsi qu’avec des chamans à envisager des options pour légitimer les usages cérémoniaux de l’ayahuasca et de substances psychoactives similaires à base de plantes utilisées à des fins de sacrement et de guérison traditionnelle.

Pour plus d’information sur les psychédéliques et les médicaments psychédéliques :

The Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies (MAPS)

http://www.maps.org/

MAPS – Canada

http://www.mapscanada.org/

The Heffter Research Institute

http://www.heffter.org/

The Beckley/Imperial Psychopharmacological Research Programme

http://www.beckleyfoundation.org/beckley-imperial/

 

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour