Services de consommation supervisée

Scientifiquement prouvés et non une simple idéologie. Les centres de consommation supervisée sauvent des vies.

Depuis 20 ans, des services de consommation supervisée (SCS) font partie de l’éventail des programmes de réduction des méfaits dans plusieurs régions du globe, y compris au Canada. Le point de mire des SCS est de permettre aux personnes qui consomment des drogues de le faire de façon sécuritaire en présence de professionnels des soins de santé, sans crainte d’être arrêtées ou d’avoir une surdose accidentelle. Au Canada, ces services ont été implantés en réponse à une épidémie de VIH parmi les personnes s’injectant des drogues ainsi qu’à une épidémie de surdoses, à Vancouver (Colombie-Britannique), pendant les années 1990. C’est la conséquence d’une compréhension croissante, parmi les responsables des politiques et au sein du grand public, que la consommation de drogues n’est pas un tare morale mais plutôt une question de santé publique qu’il faut aborder au moyen d’interventions sociales et de santé qui sont fondées sur des données probantes.

On compte à Vancouver deux SCS. Le premier, un site d’injection, a vu le jour en 2002 à titre de service auxiliaire dans le Dr. Peter Centre, un centre multiservice pour le VIH qui inclut un programme de santé de jour, un programme de soins infirmiers spécialisés en résidence et un service de logement assisté rehaussé à l’intention des personnes vivant avec le VIH. Le site d’injection fait partie intégrante du programme et est accessible aux personnes dans le cadre des programmes du Dr. Peter Centre.

L’Insite, un centre d’injection à grand volume et ayant pignon sur rue, a ouvert ses portes en 2003. Les personnes qui s’injectent des drogues peuvent y avoir accès à une gamme de services médicaux, y compris l’accès à des services de désintoxication et à du soutien au logement de transition. Plus de 40 articles scientifiques soumis à l’examen des pairs ont été publiés sur la base de l’évaluation de l’Insite, et démontrent que le service a un effet positif considérable pour ses utilisateurs et pour la communauté avoisinante. Voici certaines des conclusions :

  • Entre 2003 et 2011, les décès par surdose dans un rayon de 500 mètres de l’Insite ont diminué de 35 % (alors que dans le reste de Vancouver ils ont diminué de 9 %).
  • Les personnes qui ont recours à l’Insite sont plus susceptibles de s’inscrire à des programmes de traitement de la dépendance et à d’autres services de santé que les personnes qui ne fréquentent pas l’Insite.
  • Les personnes qui ont recours à l’Insite sont moins susceptibles de partager des seringues.
  • L’Insite a eu des effets positifs sur l’ordre public dans son voisinage.
  • La criminalité liée à la drogue, dans la région, n’a pas augmenté.

Les services de consommation supervisée lancent un puissant message à la communauté – le message que la santé et la sécurité des membres de la communauté qui consomment des drogues revêt une importance cruciale.

Les services de consommation supervisée ont été démontrés comme étant des mesures qui offrent un rapport coût-efficacité avantageux, qui sont salvatrices et propices à un environnement plus sécuritaire pour les personnes qui consomment des drogues ainsi que pour le grand public. On observe dans plusieurs villes du Canada un intérêt croissant pour l’implantation de services de consommation supervisée à l’intention des personnes marginalisées qui consomment des drogues.

Priorités pour l’action :

  • Le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux devraient favoriser la mise en œuvre de services de consommation supervisée, dans les endroits où ils sont nécessaires, au Canada, et soutenir les autorités régionales de la santé dans cette initiative.

 

Ressources sur les services de consommation supervisée

The Urban Health Research Initiative

http://uhri.cfenet.ubc.ca/content/view/25/43/

Vancouver Coastal Health

http://supervisedinjection.vch.ca/

Toronto Drug Strategy Supervised Consumption Services Toolkit

http://www.toronto.ca/legdocs/mmis/2013/hl/bgrd/backgroundfile-59914.pdf

European Monitoring Centre for Drugs and Addiction

http://www.emcdda.europa.eu/themes/harm-reduction/consumption-rooms

 

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour