Réduction des méfaits

La réduction des méfaits est un élément important d’une approche de santé publique à l’égard des drogues.

La réduction des méfaits est une approche complète, juste et fondée sur la science, à l’égard de la consommation de drogues. Elle consiste en des politiques, stratégies et services qui visent à aider les personnes qui consomment des substances psychoactives, légales et illégales, à vivre une vie plus sécuritaire et plus saine. Toute substance a des effets positifs et négatifs. La consommation de drogues peut affecter la santé de l’individu et sa vulnérabilité sur le plan juridique, et l’approche de la réduction des méfaits reconnaît que les gens consomment des drogues pour diverses raisons. La réduction de la consommation de drogues et l’abstinence ne sont pas nécessaires pour recevoir du respect, de la compassion ou des services. Il est clair que la plupart des personnes qui consomment des drogues ne rencontrent pas de problèmes, mais dans certaines circonstances la consommation peut conduire à la dépendance et/ou à une situation chaotique. La réduction des méfaits renforce la capacité des personnes qui consomment des drogues de développer un plus grand contrôle sur leur vie et sur leur santé, et leur permet de prendre des mesures proactives de protection pour elles-mêmes, leurs familles et leurs communautés.

Streetworks (Edmonton)

La réduction des méfaits fait l’objet d’un consensus répandu parmi un vaste éventail de responsables gouvernementaux, de professions des soins de santé, d’agences policières et juridiques, d’universitaires et d’organismes non gouvernementaux. Cependant, le Gouvernement du Canada a aboli en 2007 l’élément de la réduction des méfaits en tant que composante officielle de sa stratégie fédérale sur les drogues, pour mettre en œuvre une approche plus punitive en matière de politiques sur les drogues. Alors qu’il était jadis un leader relativement progressiste dans le domaine des politiques sur les drogues, le Canada a également adopté une position qui s’oppose à la réduction des méfaits, dans des forums internationaux, en tant que composante clé des stratégies mondiales et nationales sur les drogues.

Tandis que les gouvernements provinciaux continuent de développer des services de réduction des méfaits de pair avec l’évolution des stratégies municipales sur les drogues, les priorités des politiques du fédéral font de plus en plus obstacle à la mise en œuvre de réponses locales axées sur la réduction des méfaits.

Priorités pour l’action

Créer un cadre juridique et de politiques facilitant le développement et la mise à l’échelle d’approches et de services de réduction des méfaits, à l’échelle du pays. Ceci inclut :

  • de rétablir la réduction des méfaits comme étant l’un des quatre piliers de la stratégie fédérale canadienne sur les drogues, et d’y octroyer un financement adéquat;
  • d’abroger des lois comme le Projet de loi C-2, qui nuit à la mise en œuvre de services de consommation supervisée là où ils sont nécessaires;
  • de développer des politiques qui permettent et guident la mise en œuvre de services de réduction des méfaits qui sont en grande partie absents ou ne sont offerts que dans des circonstances limitées, comme la distribution de naloxone (pour empêcher qu’une surdose soit mortelle) ainsi que l’analyse des drogues de la rue;
  • d’assurer que la naloxone puisse être fournie sans ordonnance et distribuée par des intervenants médicaux à des personnes qui consomment des drogues, de même qu’à leurs familles et amis, et autres personnes pouvant être témoins d’une surdose;
  • de mettre à l’échelle les services de réduction des méfaits dans l’ensemble du Canada, y compris en région rurale et éloignée ainsi que dans les prisons – ceci inclut d’élargir la gamme d’options pour le traitement de la dépendance à offrir en prison et d’y assurer l’accès à du matériel d’injection stérile;
  • de plaider sur la scène internationale afin que la réduction des méfaits soit reconnue comme étant une composante essentielle des stratégies mondiales et nationales en matière de drogues, lors de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies qui sera consacrée aux drogues, en avril 2016.

Ressources sur la réduction des méfaits

 Harm Reduction: A British Columbia Community Guide

http://www.health.gov.bc.ca/library/publications/year/2005/hrcommunityguide.pdf

Harm Reduction International

http://www.ihra.net/

BC Centre for Disease Control

http://towardtheheart.com/

CATIE

http://www.catie.ca/fr/programmation/meilleures-pratiques-reduction-mefaits

 

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour